Photo de Sébastien Arbour

La couleur est au centre de mon travail depuis environ 7 ans. J’aspire à montrer la couleur d’une façon pure et précise, en maximisant les potentialités intrinsèques des teintes.

J’explore la portée qu’ont les couleurs dans nos vies. Leurs variations infinies tissent des liens uniques en chaque individu. Culture, contexte social et bagage personnel influencent la perception de chacun vis-à-vis la subtilité des teintes. Leurs significations sont propres à ceux qui les regardent.

Impressionné et fasciné par les forêts, les océans, le ciel, les éléments, je livre une réflexion de la nature au travers une recherche méticuleuse de la couleur.

La couleur et la nature sont pour moi un leitmotiv pour aller vers l’intérieur de la représentation, non pas une reproduction de l’observation, mais faisant partie d’un symbolisme qui permet d’aller plus loin.

Je me suis beaucoup intéressé au paysage, mais je sens que j’ai de moins en moins besoin de m’y référer comme tel. C’est devenu une base permanente à laquelle je me réfère sans y être contraint. Mes tableaux sont des horizons ouverts reflétés. Je me suis aperçu d’une dualité créée par cette réflexion, comme si le tableau se dédoublait. J’y vois le sentiment d’irréalité de notre monde : une dimension en suggère une autre.

Je conçois l’artiste comme un prisme, l’art comme la lumière, l’œuvre comme l’union des deux.

Je peins principalement avec des pigments purs, ce qui me permet d’être encore plus prêt de la couleur en sentant toute la variété de ses tonalités dans la richesse des matériaux. Les liants acryliques me donnent beaucoup de latitude et de possibilités. J’intègre en outre à mes tableaux des ajouts comme du sable ou des fils